Chroniques·Historique·Romance·Saga Familiale

Les filles de la villa aux étoffes – Anne Jacobs

Auteur : Anne Jacobs

Edition : Charleston

Genre : Historique, romance, saga familiale

Année de sortie : 2015

Nombre de pages : 630 pages

Pour l’acheter :

Prix : 22,50€

Lalibrairie.com

Augsbourg, hiver 1916.

Trois ans se sont écoulés depuis le jour où Marie a frappé pour la première fois à la porte des Melzer. Seulement trois ans… et pourtant tout a changé. Si la jeune femme est à présent l’épouse de Paul et la maîtresse des lieux, l’heure n’est plus à la fête dans la somptueuse demeure transformée en hôpital militaire. Les hommes ont rejoint le front, femmes et domestiques oeuvrent jour et nuit aux côtés des blessés et Marie se consacre à la gestion de l’usine familiale, dont elle découvre avec stupeur la situation critique.

Alors que s’éloigne un peu plus chaque jour l’espoir de voir revenir Paul rapidement de cette guerre terrible et que le destin de toute la famille repose sur ses seules épaules, Marie se sent vaciller. Qu’est ce qui la retient alors d’accepter l’aide du séduisant Ernst von Klippstein, qui n’a jamais dissiumlé l’intérêt qu’il lui porte ?

Tout d’abord, je vous informe qu’il s’agit du deuxième tome de la saga d’Anne Jacobs, je vous invite donc à lire ma chronique sur le premier tome ici si vous ne l’avez pas lu.

Cette couverture n’appelle pas du tout une lecture adaptée à la chaleur caniculaire du mois de juillet mais, ayant lu le premier tome il y a un peu plus de 8 mois, j’ai voulu me replonger dans cette saga pour car j’ai eu peu de prendre trop de distance. De plus, ce tome se déroule sur plusieurs années, ce qui nous permet de vivre aussi l’été.

Dans ce tome, on est rapidement plongé dans la peur de la première Guerre mondiale. Alors que Marie vient d’accoucher, Paul doit partir rejoindre le combat. On suit donc la vie des dames de la villa, des domestiques mais aussi quelques chapitres relatants ce qu’il se passe sur le front.

Le premier tome était plus centré sur Marie, dans celui-ci elle s’efface un peu pour qu’on puisse découvrir d’autres personnages de la villa, notamment Kitty et Elisabeth. J’ai aimé apprendre à plus les découvrir, particulièrement Elisabeth qui est finalement moins inhumaine qu’elle y parait.

Un petit bémol que je pourrais y trouver serait le résumé. Je ne l’ai pas lu avant de commencer ma lecture car je voulais découvrir moi-même. C’est en le lisant après coup, que je me suis rendue compte que ce qui y est écrit n’arrive finalement que sur les 100 dernières pages ! Je trouve cela assez dommage.

La plume d’Anne Jacobs est toujours aussi prenante et précise, les chapitres sont courts ce qui m’a permis d’enchainer rapidement les pages. Cette plongée dans la première guerre mondiale, nous a permis de connaitre le vécu côté allemand. J’ai hâte de me plonger dans la suite !

Ils en parlent également :

Cléo Ballatore écrivaineLa bulle de VeroLa lectrice en robe jauneThe bookworm’s shelf Ma Bibli Ô livres

7 commentaires sur “Les filles de la villa aux étoffes – Anne Jacobs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s