Aventure·Chroniques·Historique

Ce que vivent les hommes, Tome 2 : Les printemps de ce monde – Christian Signol

Auteur : Christian Signol

Edition : France Loisirs

Genre : Historique

Année de sortie : 2003

Nombre de pages : 373 pages

Pour l’acheter :

Prix : 7,90€

Lalibrairie.com

Été 1939. Au Pradel, François et Aloïse Barthélémy, aidés de leur fils ainé, continuent de travailler la terre familiale. Depuis longtemps, les cadets se sont dispersés : Mathieu fait prospérer un domaine en Algérie. En Suisse, Lucie tremble pour son époux allemand et pour leur fils.

Charles et sa fiancée Mathilde, tous deux instituteurs, ont été nommés à quelques kilomètres. Quand à Louise, la benjamine, elle rêve de devenir missionnaire en Afrique. Il est bien loin le temps heureux de leur enfance… Mais une même force continue de les porter chaque Noël vers cette terre du Pradel où on se ressource, dont on rêve lorsque la réalité est trop douloureuse et où l’on vient mourir.

La guerre arrive, qui va infléchir le cours de leur vie en suivant l’évolution de la société qui a glissé les campagnes vers les villes, jetant bas le « vieux monde », celui qui, aujourd’hui, achève de s’enfoncer dans les marécages du temps.

Avant de commencer cette chronique, je dois vous avertir qu’il s’agit du deuxième tome de cette série, je vous conseille donc de lire tout d’abord ma chronique sur le premier tome pour vous éviter tout spoiler.

Nous avions donc laisser les enfants Barthélemy très éparpillés : Francois qui cultive la terre du Pradel avec sa femme et ses trois enfants, Mathieu qui possède un domaine en Algérie et Lucie qui a quitté Paris pour suivre son mari allemand en Allemagne puis en Suisse.

Dans ce tome, on poursuit la vie de ces personnages avec leurs joies et leurs peines.

Au début du livre on retrouve un arbre généalogique, qui est bien pratique pour se repérer car la descendance grandit vite et on se perd pas mal entre tous les personnages.

Le premier tome débutait en 1900 et celui-ci ce termine à peu près en 1969. On retrace donc plus d’un demi-siècle dans ces deux livres. Tout d’abord cela nous permet de connaitre les petits enfants des personnages du départ mais cela nous permet aussi de (re)découvrir l’Histoire de la France.

En effet, durant cette série on suit les deux guerres mondiales, la Guerre Froide, la Guerre d’Algérie, l’émancipation et la lutte pour les droits de la Femme mais aussi la révolte de mai 1968. Il y a donc beaucoup d’informations.

J’ai néanmoins trouvé dans ce tome que l’histoire des personnages étaient beaucoup plus survolés. On fait parfois des sauts de deux, trois, quatre ans dans le temps et on nous résumé vite fait ce qu’il s’est passé durant ces années mais, pour ma part, cela m’a encore plus perdu. Comme je le disais, il y a de plus en plus de personnes dans cette famille et on se perd vite, les décès sont traités très rapidement, on n’a pas le temps de s’attrister pour eux.

Je pense que réaliser cette série en quatre tomes aurait été plus judicieux qu’en deux car on aurait eu plus de pages pour traiter tous ces faits de société mais également pour suivre cette famille et s’y attacher.

J’ai plus peiné à lire ce tome que le premier comme je vous le disais. Je garde néanmoins un bon souvenir de cette série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s