Amitié·Chroniques·Contemporain·LGBT·Romance

La nuit où les étoiles se sont éteintes – Nine Gorman & Marie Alhinho

Auteures : Nine Gorman & Marie Alhinho

Edition :  Albin Michel

Genre : Jeune adulte, LGBT, romance

Année de sortie : 2021

Nombre de pages : 483 pages

Pour l’acheter :

Prix : 17,90€

Lalibrairie.com

J’aimerais lui rétorquer que les étoiles s’éteignent et que quand c’est le cas, elles détruisent tout sur leur passage. J’aimerais lui dire que, parfois, c’est comme ça que je me sens, comme une supernova sur le point de se transformer en trou noir.

Depuis que sa mère est en prison, Finn pense ne jamais pourvoir remonter la pente. Il se laisse sombrer et tente de s’oublier entre les bras des filles. Mais la vie prend parfois des tournants inattendus… Certaines rencontres éclairent la route, comme les lumières dans la nuit.

Vous connaissez mon coup de coeur phénoménal pour Ashes falling for the Sky de Nine Gorman et Mathieu Guibé. Quand j’ai vu ce roman tourner sur les réseaux sociaux, j’ai espéré que celui-ci me ferait vivre des sensations aussi fortes. Malheureusement je pense que j’avais trop d’attentes pour ce roman.

Au début du récit, on rencontre Finn avec ses amis qui partent en road trip, puis nous avons plusieurs flash backs de l’année qui vient de s’écouler entrecouper de moments du présent.

Au fur et à mesure des pages, je me suis attachée à Finn qui est un adolescent complètement déboussolé depuis que sa mère est en prison. Ses pensées sont bien décrites, on visualise bien un jeune en pleine quête de lui même qui se surprend à faire des choses contradictoires. Là où ça s’est un peu plus compliqué pour moi c’est le personnage de Kenna. Complètement antipathique, je l’ai trouvé insupportable, beaucoup trop caricaturée. Elle est la seule représentation féminine du roman et elle est montrée comme une vraie obsédée sexuelle, qui harcèle ces amis et qui n’a aucun tact. Elle m’a vraiment freinée dans ma lecture.

Au début du roman il y a des triggers et on explique que les chapitres pouvant choquer seront marqués d’une étoile noire. Jusqu’ici je trouve l’idée vraiment super, elle devrait être reprise pour d’autres livres. Par contre, je n’ai pas trouvé qu’elles étaient bien placées. J’ai été surprise de voir une étoile noire pour une baston de collégien mais pas pour des attouchements clairement explicités.

De plus, meme si je me suis attachée au personnage de Finn, j’ai trouvé qu’on était beaucoup trop dans le pathos dans ce roman. Tellement que les personnages sont beaucoup moins réalistes. Une nouvelle fois, j’ai eu l’impression d’être une psychologue qui écoutait les problèmes des personnages et c’est bien dommage.

Au final, le road trip n’a pas vraiment d’intérêts, si ce n’est le suspense de savoir qu’elles sont les relations entre cette bande plusieurs mois après cette histoire.

J’ai été vraiment déçue de ma lecture, car je m’attendais à un roman au moins autant profond qu’Ashes falling for the Sky, mais ce ne fut pas le cas. Peut être que je n’ai plus l’âge de lire ces romans.

J’ai néanmoins vu beaucoup d’avis positifs sur ce roman, c’est pourquoi, je vous conseille de ne pas vous arrêter au mien.

Ils en parlent également :

NosBooksBoyfriends Madame Point VirguleMuffins and BooksAmandineisreadingDisorder ReefEsprit littéraire

3 commentaires sur “La nuit où les étoiles se sont éteintes – Nine Gorman & Marie Alhinho

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s