Chroniques·Contemporain·Policier·Thriller

L’Énigme de la chambre 622 – Joël Dicker

Auteur : Joël Dicker

Edition : Éditions de Fallois

Genre : Roman policier, thriller

Année de sortie : 2020

Nombre de pages : 573 pages

Pour l’acheter :

Prix : 23€

Lalibrairie.com

Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais.

Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain de renom dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire.

Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier ?

Comme vous le savez, j’ai beaucoup aimé La vérité sur l’Affaire Harry Quebert et La Disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker. J’avais donc hâte de découvrir son nouveau roman et j’en attendais beaucoup !

Je crois que Joël Dicker aime beaucoup la mise en abime, c’est le deuxième roman que je lis de lui où il parle d’un écrivain qui écrit une histoire.

Ce roman est également un hommage à son éditeur qui est décédé, Bernard de Fallois. J’ai pensé qu’il y aurai un lien avec l’histoire mais malheureusement non…

Une nouvelle fois, Joël Dicker nous mène en bateau. On sait dès la première page (dès le résumé même) qu’il y a eu un meurtre. Mais je vous rassure tout de suite, vous ne saurez pas qui est le cadavre avant au moins 300 pages, donc autant vous dire que c’est très compliqué de trouver le coupable.

On a beaucoup de soupçons sur la victime mais, Dicker nous met en doute tout le temps.

Dès les premiers chapitres, j’ai eu l’impression d’assister à une pièce de théâtre avec toutes ces mises en abimes, comédie, dénouements inattendues.

L’univers autour de ce roman est une banque suisse. J’ai eu un peu peur en apprenant ça, car je ne m’intéresse pas du tout à cet univers et j’ai eu peur que le récit devienne barbant. Finalement, le monde bancaire se restreint à une bataille pour la place de directeur de la banque.

Au final, je n’ai pas trop reconnu l’écriture de Dicker dans ce roman, je pense qu’il s’est beaucoup caché dans l’objectif de produire l’impression d’une pièce de théâtre. Le dénouement manquait de réalisme pour ma part mais j’ai quand même bien adhéré à ce nouveau roman. Certes il ne m’a pas fait autant vibrer que La vérité sur l’Affaire Harry Quebert mais j’ai passé un bon moment.

6 commentaires sur “L’Énigme de la chambre 622 – Joël Dicker

  1. C’est le premier roman que j’ai lu de cet auteur et j’ai vraiment beaucoup aimé ! Mais c’est vrai que les personnes qui en ont lu d’autres au préalable m’ont dit qu’ils trouvaient ce livre très différent des autres de l’auteur ! Il faut donc que je découvre ses autres romans pour me faire un avis 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s