Amitié·Aventure·Contemporain·Historique

Elle voulait juste marcher tout droit – Sarah Barukh

Auteur : Sarah Barukh

Edition : Le livre de Poche

Genre : Historique …

Année de sortie : 2017

Nombre de pages : 416 pages

Pour l’acheter :

Prix : 7,90€

Fnac Amazon


Résumé :

« 1946. La guerre est finie depuis quelques mois lorsque Alice, huit ans, rencontre pour la première fois sa mère. Après des années à vivre cachée dans une ferme auprès de sa nourrice, la petite fille doit tout quitter pour suivre cette femme dont elle ne sait rien et qui lui fait peur, avec son étrange tatouage sur le bras. C’est le début d’un long voyage : de Paris à New York, Alice va découvrir le secret de son passé, et quitter l’enfance pour toujours.

Comment trouver son chemin dans un monde d’adultes dévasté par la guerre? »

Mon avis :

Dans ce roman nous suivons Alice à partir de 1943. Nous la rencontrons à cinq ans alors qu’elle vit chez sa nourrice qui raconte à tout les habitants du village qu’elle est sa petite fille. Néanmoins lorsqu’Alice lui demande qui elle est vraiment, sa nourrice lui répond vaguement.

On suit donc cette jeune fille pendant la guerre, qui se pose beaucoup de questions et qui au final n’a pas beaucoup de réponses.

A la fin de la guerre sa mère vient la chercher mais celle-ci est très maigre et a un tatouage sur le bras. Personne ne semble trouver nécessaire d’expliquer à Alice ce qu’il s’est passé pendant cette guerre et pourquoi personne n’en parle.

Finalement on voyage avec Alice, de la France à l’Amérique. Ce roman m’a beaucoup fait pensé à Zoya de Danielle Steel.

Ce roman fait beaucoup réfléchir sur le tabou de l’époque au sujet des survivants des camps et de l’effet que cela a eu sur les enfants.

Durant cette lecture, je me suis énormément attaché à Alice, je ne sais pas pourquoi mais j’adore les histoires sur la deuxième guerre mondiale ^^. On la voit grandir dans un monde qu’elle ne connait pas et qu’elle ne comprend pas. Elle s’attaché aux personnes et finalement elle est obligée de partir.

La fin est parfaite, je trouve, elle nous laisse le loisirs d’imaginer ce qu’elle a pu devenir et quelle route elle a choisi de mener.

Conclusion : Je n’avais aucune envie de quitter Alice !

Note : 18/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s