CLQLV?

C’est lundi, que lisez-vous ? #45

Bonjour !

J’espère que votre semaine s’est bien passée. Pour ma part, je vois les vacances approcher et cela me motive beaucoup !

Nous avons également passé la moitié du mois et je tiens mon pari d’Octobre créatif pour le moment !

C’est parti pour le bilan de mes lectures de la semaine !

La semaine dernière j’ai terminé Changer d’eau des fleurs de Valérie Perrin, et j’ai tellement hâte de vous en parler ! La chronique arrivera bientôt sur le blog !

Actuellement, je lis Hypersensibles, trop sensibles pour être heureux ? de Saverio Tomasella. Il s’agit d’un livre de psychologie.

Voici le résumé :

Vous a-t-on déjà dit que vous étiez à vif ou à cran, caractériel, prise de tête, fragile ? S’est-on déjà moqué de vos accès de larmes, de votre impulsivité ou, au contraire, vous a-t-on reproché vos silences et votre difficulté à communiquer vos sentiments ? Oui ? Il se peut que vous soyez « hypersensibles ».

Cette semaine marque également mon abandon pour le livre Les infirmières de Notre-Dame de Marylène Pion. Je ne sais pas encore si je vais vous en parler sur le blog mais sa lecture ne m’a pas du tout plu et je me suis arrêtée à un peu plus de la moitié du roman.

Je prévois de lire Songe à la douceur de Clémentine Beauvais. J’ai eu envie d’acheter ce livre grâce aux avis d’Audrey de la chaine Youtube Le souffle des mots. Il s’agit d’un roman en vers libres et j’ai tellement hâte de le découvrir !

Voici le résumé :

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? 
Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans, à ce moment-là d’une vie, peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaïkovski – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.

Et vous, que lisez-vous cette semaine ?

Je vous souhaite une bonne journée ! À demain !

7 commentaires sur “C’est lundi, que lisez-vous ? #45

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s