Aventure·Chroniques·Contemporain·Horreur·Policier·Psychologique·Thriller

Le cri – Nicolas Beuglet

Auteur : Nicolas Beuglet đŸ‡«đŸ‡·

Edition : Pocket

Genre : Thriller, Policier

Année de sortie : 2016

Nombre de pages : 557 pages

Pour l’acheter :

Prix : 9,20€

Lalibrairie.com

À quelques kilomĂštres d’Oslo, l’hĂŽpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigĂ©s. AppelĂ©e sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah GeringĂ«n pressent d’emblĂ©e que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommĂ© suivant les chiffres cicatrisĂ©s qu’il porte sur le front, s’est figĂ© dans la mort, un cri muet aux lĂšvres – un cri de peur primale. Soumise Ă  un compte Ă  rebours implacable, Sarah va dĂ©couvrir une vĂ©ritĂ© vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie aprĂšs la mort…

Je viens vous parler aujourd’hui du premier tome d’une trilogie de Nicolas Beuglet. J’ai beaucoup entendu parler de ce thriller et j’ai choisi de l’offrir Ă  ma mĂšre pour NoĂ«l, elle qui adore les romans policiers assez trash. Elle a adorĂ© et c’est donc mon tour de dĂ©couvrir ce roman.

Autant vous dire qu’au dĂ©but il faut s’accrocher. Les scĂšnes de violence sont assez difficilement soutenables et pendant la bonne premiĂšre moitiĂ© du livre on assiste Ă  beaucoup de morts mais complĂštement imprĂ©visible et c’est ce que j’ai aimĂ© !

Dans ce roman, on ne sait pas du tout oĂč l’auteur va nous emmener, on se laisse promener et voyager parce que je peux vous dire qu’on ne restera pas bien longtemps en NorvĂšge.

Pour ce qui est de Sarah GeringĂ«n, je me suis attachĂ©e rapidement Ă  elle. Elle m’a fait beaucoup de peine au dĂ©but et mĂȘme si je trouve que la fine romance qu’on peut retrouver dans ce livre n’est pas trĂšs adaptĂ©e, elle apporte un peu de fraĂźcheur.

Alors ce thriller ne sera pas pour moi un coup de cƓur. Tout d’abord car il y a beaucoup de scĂšne de violence mais egalement beaucoup d’actions et j’ai eu du mal Ă  m’y retrouver. Ensuite travaillant en rĂ©animation, il y a une scĂšne du roman qui m’a assez irritĂ©e car elle n’est pas du tout rĂ©aliste. Cela contraste totalement avec l’important travail de recherche de l’auteur et je pense que d’autres choix auraient pu ĂȘtre fait.

Je dois tout de mĂȘme saluer le talent de l’écrivain car en 550 pages, on ne s’ennuie pas, la plume est dynamique. Je lirai la suite naturellement !

Ils en parlent Ă©galement :

PlumenvolMartypopyTeabooksandyouMa bibli Ô livresLa sorciùre des motsLes lectures du ChatpitreOn bookineDes plumes et des livresFlo and BooksLe monde de Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s