Aventure·Chroniques·Fantastique·Historique

Circé – Madeline Miller

Auteur : Madeline Miller

Lu par : Léovanie Raud

Edition : Audible

Genre : Historique, mythe, romance

Année de sortie : 2018

Nombre de pages : 14h49, 549 pages

Pour l’acheter :

Prix : 8,50€

Lalibrairie.com

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent. 
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse…. 

Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer.

Circé était un livre qui m’intéressait depuis longtemps mais, étant un gros pavé, je me doutais que j’aurai peu de temps à lui consacrer. Quand j’ai vu qu’il était disponible en audio, j’ai sauté sur l’occasion !

Lors du collège, j’ai été très intéressée par la mythologie, j’ai d’ailleurs pris le latin uniquement pour la partie historique. J’avais donc quelques connaissances du mythe Circé mais cette histoire est beaucoup plus complète de ce que l’on connaît.

Dans l’ensemble, c’est une histoire assez lente, il n’y a pas d’actions à proprement parlé. On suit tout simplement la vie de Circé, une nymphe immortelle. L’histoire peut donc être très longue me diriez-vous mais Madeline Miller nous offre tout de même une fin.

Au début de l’histoire, j’ai été assez perdue avec tous les noms de personnages, moi qui ai une mémoire assez visuelle, je n’avais pas de support pour les mémoriser. Et puis Circé est rapidement envoyée sur une ile déserte, et là plus besoin de retenir les noms !

J’ai trouvé le début assez long quand même. J’ai commencé à vraiment apprécier ma lecture lorsque Ulysse entre en scène.

La lectrice interprète très bien le personnage, je pense que sa voix restera longtemps encrée comme étant la voix de Circé pour moi. Je me suis attachée à cette nymphe au fur et à mesure qu’elle grandissait, s’éloignant des autres dieux qui sont parfois assez immorales et se rapprochant des mortels. Elle m’a inspirée beaucoup de compassion.

Je ne sais pas vraiment où s’arrête le mythe et où commence l’imagination de Madeline Miller mais elle a tout de meme fait un travail assez impressionnant pour regrouper toute cette vie et tous ces personnages. On retrouve les liens avec le Minotaure, Dédale et bien d’autres !

Je ne pense pas que je lirai Le chant d’Achille tout de suite car il me faut une petite pause mais je suis assez contente de ma lecture et je vous la recommande si vous aimez la mythologique !

Ils en parlent également :

Un plaid, un thé, des livresUne bibliothèque sur la luneLectureaddictJournal d’une fanLes lectures de CylightLes livres de LéaLes paravers de millinaLes mots d’AiméeLoetta MoonLes lectures de PippinJabberRead Look HearThe book worm’s shelf Les histoires de LullabyL’antre d’une rêveuseSilenthingD’autres vies que la mienne

8 commentaires sur “Circé – Madeline Miller

  1. Un coup de cœur pour moi mais faut dire aussi que j’adore la mythologie 😛 Pour le chant d’Achille, j’avais également fait une pause entre les 2 mais ils sont finalement assez différents 🙂 bon samedi

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s