Amitié·Aventure·Chroniques·Contemporain·Coup de coeur·Feel-good

Quand nos souvenirs viendront danser – Virginie Grimaldi

Auteur : Virginie Grimaldi

Edition : Le Livre de Poche

Genre : Feel-good, amitié, romance

Année de sortie : 2019

Nombre de pages : 345 pages

Pour l’acheter : 

Prix : 7,90€

Fnac             Amazon

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.

Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue.

Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »

À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

Je recommande Virginie Grimaldi à tous mes amis qui veulent lire un roman feel-good qui fait du bien !

C’est donc avec envie que je me suis lancée dans ce nouveau roman qui est sorti en poche il y a peu. Une nouvelle fois, je n’ai pas été déçue !

Au début, ce roman ne m’avait pas tant attiré, il traitait des personnes âgées et j’ai pensé qu’il ressemblerait un peu à Tu comprendras quand tu seras plus grande, que j’avais aimé mais sans plus.

J’ai vite compris que ce roman allait être très différent !

On découvre l’Impasse des colibris avec ses six maisons. Elles ont été construites il y a une soixantaine d’années et achetées par des jeunes qui ont partagé leurs vies ensemble. Les années ont passés et les habitants de cette impasse sont désormais octogénaires. On y suit particulièrement Marceline, qui nous raconte ses souvenirs, et Anatole, son mari. Tous les deux se sont mariés sans vraiment se connaître, comme cela se faisait à l’époque. Ils ont appris à cohabiter et à s’aimer. C’est d’ailleurs le dernier couple encore ensemble impasse des Colibris.

Dans cette rue, il y a aussi des personnages haut en couleurs, aussi drôles les uns que les autres. Le temps les a malheureusement éloignés et, désormais, ils ne s’adressent la parole que très rarement. Jusqu’au jour où commence cette histoire. Le maire de la commune annonce qu’il n’y a plus assez de places dans l’école et qu’il faut penser à en construire une nouvelle. Plusieurs lieux ont été étudiés et celui qui a été retenu est l’impasse des colibris. Nos six octogénaires vont mettre en place la bataille de leurs vies : conserver leurs maisons et leurs souvenirs.

Ils vont donc former une alliance qui s’appellera « Les octogéniaux » et vont faire plusieurs actions coup de gueule pour faire plier le maire !

Mais Marceline nous dit-elle vraiment tout ? Qu’est ce qui a éloigné ces habitants si proches auparavant ?

J’ai trouvé ce roman très léger dans les sens où les habitants font des actions assez loufoques mais également très profond dans les réflexions de Marceline sur la vie, sur son amour avec Anatole, sur les liens avec les autres habitants et avec sa propre famille.

On parle également de la condition de la femme puisque, à peine mariée, Marceline se révolte pour ne pas être limitée à son rôle de femme au foyer.

Ce livre a provoqué plusieurs émotions chez moi. Tout d’abord, beaucoup de rires avec les blagues de ces octogénaires, leurs actions mémorables. Mais également j’ai également pleuré, Anatole est atteint d’une grave pathologie dégénérative et il ne lui reste plus beaucoup de mois à vivre, Marceline fait des examens qui la guide vers une autre pathologie de la vieillesse. On voit qu’au fur et à mesure de leur avancée vers la mort, ils se repentissent, essayant de renouer le contact avec leur fille, de s’excuser auprès de leurs amis.

Ce roman est une véritable ode à la vie, au pardon.

J’ai un peu hésité à placer ce roman en coup de coeur, mais je ne vois aucun point négatif à ma lecture donc je dois admettre que Virginie Grimaldi a encore été très forte sur ce coup là !

Pour découvrir la biographie de Virginie Grimaldi et ses autres romans, c’est par ici !

4 commentaires sur “Quand nos souvenirs viendront danser – Virginie Grimaldi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s